Essai étanchéité des conduites de gaz naturel

L’essai d’étanchéité d’une installation de tuyauterie est destiné à vérifier l’absence de fuite liée à un défaut d’assemblage ou à une détérioration de la tuyauterie et de l’ensemble de ses accessoires. Cette épreuve s'effectue sur toute installation de tuyauterie de longueur supérieure ou égale à 2 mètres ou alimentée au plus à 400 mbar. Le tableau 2 présente les conditions d'essai d’étanchéité pour le gaz distribué en réseau en fonction de la pression de service BP ou MPB.

Pour la basse pression (BP) l’essai consiste, conformémentà l’Annexe D 2.1 du NF DTU 61.1 Partie3, à :

  • Fermer tous les organes de coupure terminaux (pour les installations intérieures, il s’agit des robinets de commande des appareils)
  • Fermer l'arrivée de gaz, en amont du réseau ou du tronçon à tester
  • Ouvrir tous les organes de coupure intermédiaires
  • Raccorder le manomètre
  • Mettre le circuit sous pression. Si nécessaire, créer artificiellement une pression égale à la pression d'essai à l'aide d'une poire ou dispositif équivalent;
  • Vérifier l'étanchéité du raccordement du manomètre
  • Relever la pression de début d'essai
  • Relever la chute de pression éventuelle après 10 mn

En cas d'absence de chute de pression et si l'installation est alimentée en gaz :

Faire chuter la pression à 50 % de la pression de service
Relever la remontée de pression éventuelle après 5 mn
Ces deux derniers points ont pour but de s'assurer que le tronçon essayé n'est pas réalimenté en gaz par l'installation située en amont du fait d'un défaut de fermeture totale ou d'étanchéité interne de l'organe de coupure amont.